ORADOUR SUR GLANE – GÉNÉRAL DE GAULLE 4 et 5 mars 1945

« 76 ans« 

« LIMOGES CAPITALE DU MAQUIS »

lors de son discours au balcon de l Hôtel de ville le Général de Gaulle décernera le titre de  » Capital du Maquis » à Limoges.

 » Oradour sur Glane est le symbole des malheurs de la patrie. Il convient d en conserver le souvenir, car il ne faut jamais qu’un pareil malheur se reproduise »

Général de Gaulle , Oradour sur Glane 

Au lendemain de son accueil triomphal à Limoges, le Général de Gaulle se rendit à Oradour sur Glane le 5 mars 1945.

Alors que la guerre n’était pas terminée, cette visite hautement symbolique marquera l’histoire d’Oradour. 

Cette déambulation dans le village calciné marqua les esprits d autant plus qu il prit, quelques mois plus tôt,  une décision importante : la conservation du village martyre en l état. 

Une décision validée par le gouvernement provisoire de la République française le 28 novembre 1944.

Aucune publicité tapageuse, aucun programme ne fut publié annonçant que le Général de Gaulle se rendrait à Oradour. 

Et ce fut bien ainsi ; il faut laisser à ces ruines leur silence, aux lieux sa désolation, à la barbarie son horreur.

Une visite à Oradour cela ne peut être une cérémonie avec beaucoup de paroles car les mots ne peuvent plus rien.

Une visite à Oradour c est un pèlerinage silencieux  dont on repart brisé, douloureux mais au moins affermi et résolu à lutter pour qu’il n’y ait plus jamais d’Oradour sur Glane dans le monde….

Visite du Général de Gaulle à Limoges le 4 mars 1944.

A Limoges, libérée depuis le 21 Août 1944 par les FMP et FFI du maquis limousin du colonel Guigouin : « le préfet du maquis », sans aucune effusion de sang ( voir l’article précédemment publié sur le colonel Guigoin ). Les attentats commis par  » des éléments gauchistes de la Résistance  » sont signalés à partir de février 1945.

C’est dans ce contexte que Charles de Gaulle arrive le 4 Mars 1945 dans la cité Capital du Limousin.

L’accueil à Limoges fut spectaculaire, les limougeauds sont présents dans les rues et acclamerent le Chef de guerre, celui qui symbolisa la Résistance Française par l Appel du 18 juin 1940.

Selon le Pasteur Chaudier, c’est lors de son discours au balcon de l’Hôtel de ville que le Général décernera le titre de  » Capital du Maquis » à Limoges. 

Une immense acclamation salua cette glorieuse appellation. 

Après une nouvelle abjuration pressant à toutes les Françaises et tous les Français qu’ils s’unissent réellement, autrement que par des mots,  » pour ce grand travail de rénovation nationale » il invita la foule à chanter la Marseillaise qu il entonna en premier.

Christophe SENCIER

Délégué de la région « Nouvelle Aquitaine »

Rédacteur en chef de ‘Infos MMV Nouvelle Aquitaine »

Nous remercions sincèrement les auteurs des photographies et autres documents empruntés pour illustrer cet article. Ceux-ci furent glanés à partir du moteur de recherche « Google » : « Oradour sur glane ». Remerciements réitérés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :