LES HAUTS-DE-FRANCE ET LES V1

Les bombes volantes V1 projetées depuis les Haus-de-France

6 juin 1944, une date qui a toute son importance… Le débarquement de la seconde guerre mondiale sur les côtes françaises. Ce débarquement, cette pression sur les Allemands les incitent à des réactions ultimes de dernières chances un peu comme une « vengeance » anticipée.

« Vengeance » ou « Vergeltungswaffe » en Allemand va donner le nom à cette nouvelle arme qui est l’arme ultime de nos ennemis. Avec leurs bombardiers ils n’arrivent plus à faire face et misent donc sur le « V1 » comme arme de terreur.

Elle change tout ! Aussi bien sur les techniques de combat que sur le moral des troupes et sème une terreur redoutable sur la population. D’ailleurs son objectif est essentiellement psychologique : subir des tirs de précisions sans vraiment voir venir l’attaque. Ainsi, 250 missiles par jour vont s’abattre sur Londres pendant plusieurs semaines. La Belgique fût aussi gravement touchée.

Le V1 est le premier missile de croisière. 35.000 exemplaires ont été construits. La portée de ce missile est de 235 kms. Il mesure 8,32 m de long pour 1,49 m de haut. Sa vitesse est à l’époque stupéfiante : 580 km/h !

Il était néanmoins facile à intercepter par l’aviation car le tir de ce missile est rectiligne (près de la moitié de ces missiles seront détruits de cette manière). Cependant, il fallait tout du moins être au courant des tirs prévus.

De par sa proximité avec l’Angleterre, la région des Hauts de France possède des bases de lancements (Eclimeux, Vacquerie-Erquières, Morbecque et Mainsoncelle). Pour les catapulter il fallait une rampe de 49 mètres de long (certains appellent cela la rampe à ski) et avec une orientation à 6 degrés par rapport au sol.

Le V1 peut-être aussi utilisé d’une autre manière grâce au bombardier Heinkel (avion porteur).

Escadrilles de HEINKEL en route pour bomber l’Angleterre

Ce qui fait un total de 9 250 V1 lancés avec des rampes et 6 550 largués par avions.

La dernière bombe tombera sur le village de Datchworth le 29 mars 1945. Mais pendant tout ce temps les nazis ont dû cacher ces missiles tant convoités ! C’est en terre Picarde qu’ils ont choisi de mettre à l’abri des alliés cette nouvelle arme et plus précisément dans les souterrains des carrières de Saint-Leu d’Esserent. Ici se trouvent 1.500 V1. Elle devient la cache principale des nazis.

Cette ville a connu la pire des représailles par les Anglais contre les missiles V1. C’est dans cette commune que s’est déroulée la célèbre opération « CrossBow ».

Ainsi l’aviation anglaise armée de Lancaster(s), de Mosquito(s) et de Dambuster(s) fait pleuvoir des bombes sur la ville et sur ces fameuses carrières. L’opération est répétée dans la nuit du 7 au 8 juillet, puis le 5 août 1945. L’acheminement des V1 vers leurs rampes de lancement est coupé. Les soldats allemands battent en retraite et font exploser derrière eux une partie des carrières. L’opération « Crossbow » est un succès que Saint-Leu-d’Esserent paye au prix fort : la ville est alors détruite à 85%.

LANCASTER
MOSQUITO
Avro Lancaster B1/BIII Dambuster

Ce missile fait partie de la mémoire des Hauts de France. Notre région est donc à la fois terrain de lancement de la terreur mais aussi terrain de grands combats aériens pour pouvoir les éradiquer.

Néanmoins, ce missile restera une arme redoutable et deviendra le premier missile d’une longue série qui est encore utilisée aujourd’hui… nous parlons ici du « père » des missiles de croisières.

Stéphane Cerabino, Délégué Régional des Hauts de France

Auteur rédacteur /Jérémy Bouchez, Secrétaire Régional des Hauts de France

Maxence Bouchez, Référent Jeunesse du Département de l’Oise

Nous remercions vivement pour leurs aides à la transmission de la mémoire via les sites » Internet » Wikipédia, V3.fr, migflug.com, .battlefieldsww2.com, sbap.be/museum/eperlecques/eperlecques.htm, /www.avionslegendaires.net/, https://fr.wikipedia.org/wiki/De_Havilland_DH.98_Mosquito, http://2iemeguerre.ca/avions/lancaster_b1biii_dambuster.htm, http://www.39-45strategie.com/articles-historiques/armes-unites/armes-et-unites/allemagne/heinkel-he-111/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :