ORADOUR-sur-GLANE 10 juin 1944 – 10 juin 2022

Cérémonie du 78e anniversaire du Massacre des 643 martyrs
d’Oradour-sur-Glane ce 10 juin 2022.

PRÉSENCES DE CHRISTOPHE SENCIER DÉLÉGUÉ RÉGIONAL « NOUVELLE-AQUITAINE » REPRÉSENTANT L’ ASSOCIATION NATIONALE MÉMOIRES DU MONT-VALÉRIEN ET DE CHRISTOPHE BOUSSIGNAC (impérant) LORS DE LA CÉRÉMONIE D’HOMMAGE DU 78è ANNIVERSAIRE DU MASSACRE D’ORADOUR-sur-GLANE

Après des discours officiels plus poignants les uns que les autres, le cortège de plusieurs centaines de personnes s est rendu au cimetière pour y déposer quelques dizaines de gerbes afin de rendre un vibrant hommage aux victimes de cette barbarie nazie. 

Souvenons nous et n’oublions jamais…

CHRISTOPHE SENCIER DÉLÉGUÉ RÉGIONAL « NOUVELLE-AQUITAINE et Christophe Boussignac (impétrant)

Nous remercions les auteurs des photographies, et alamy-eh4498 ainsi que Google pour leur participation au transfert de la mémoire.

78è ANNIVERSAIRE DU DÉBARQUEMENT

Merci de cliquer sur l’image ci-dessous pour de plus amples informations relatives au Débarquement du 6 juin 1944

Vint le moment ou l’érosion du temps les amenas à devenir des glorieux « VÉTÉRANS » heureusement honorés par les nouvelles générations et le travail du transfert de la mémoire but essentiel de l’Association Nationale Mémoires du Mont-Valérien

MERCI A TOUS CES HOMMES DES FORCES FRANÇAISES ET ALLIÉES QUI SE SONT SACRIFIÉS POUR LA LIBERTÉ.

MERCI A VOUS TOUS « HÉROS » DE L’HISTOIRE CONTEMPORAINE

Nous remercions l’ensemble des photographes et propriétaires des images utilisées prélevées sur « Google »

Alain FABER Président MMV

ARTICLE DE VERONE BOUCHEZ CADETTE DES MÉMOIRES DU MONT-VALÉRIEN

Dessin de Vérone BOUCHEZ

JOURNÉE NATIONALE DES ZOUAVES

Vérone BOUCHEZ

L’Union Nationale des Zouaves nous décrit l’histoire de ces hommes : « unité d’infanterie spécifique au costume reconnaissable entre tous », commence aux premiers temps de la seconde vague de la colonisation française. Au lendemain de la prise d’Alger, en août 1830, cinq cents de ces Berbères jusqu’alors au service des Turcs sont recrutés. Peu à peu, le corps s’européanise, et entre 1835 et 1845, le général Bugeaud les engage dans la guerre de pacification contre Abd el-Kader. Les zouaves sont ensuite de tous les conflits, lointains ou proches, où Napoléon III décide d’intervenir. Ils s’illustrent lors de la guerre de Crimée (1854-1856) et des expéditions en Italie (1859) ou au Mexique (1862-1867). Dissous un temps à la suite de la défaite de Sedan (1870), le corps est reconstitué pour maintenir l’ordre dans les colonies d’Afrique du Nord ou participer à l’emprise du Tonkin (1887). Enfin, à l’instar des tirailleurs nord-africains, sénégalais ou annamites, les zouaves participent à tous les combats de l’armée française jusqu’en 1962 »

La butte des Zouaves est un champ de bataille de la Première Guerre mondiale situé à Moulin-sous-Touvent dans le nord-est de l’Oise. Cette butte était en première ligne de Tracy-le-Val à la ferme de Maison-Rouge. Occupée par l’armée française à partir de septembre 1914, toute la compagnie de Żouave est enterrée à la suite de l’explosion de la mine allemande en décembre 1914. Pendant l’occupation, en 1942, les nazis y fusillèrent six otages. Ce lieu est inscrit sur la liste des monuments historiques depuis le 2 avril 2002.

Une cérémonie annuelle a été réalisée le 6 mars dernier il s’agissait du 191 -ème anniversaire de la création du corps des Zouaves. Pour cela une messe du souvenir et des dépôts de gerbes ont été effectués.

Notre jeune membre Vérone (13 ans) a représenté à la fois la délégation des Hauts-de-France des mémoires du Mont-Valérien comme cadette de cette grande institution française et aussi l’association « Mémoire et Avenir Citoyen » comme porte drapeau.

Voici ses impressions : « C’est avec mon père que j’ai eu la fierté de participer à la cérémonie nationale des Zouaves. Beaucoup de personnes étaient présentes. De nombreux portes drapeaux de diverses associations d’anciens combattants s’étaient déplacées. Des reconstituants étaient aussi présents. Certains portaient l’uniforme traditionnel et d’autres portaient l’uniforme de guerre. Il y a avaient aussi de grandes personnalités comme le directeur de l’Office Nationale des Anciens Combattants et Victimes de Guerre et des élus du département ».

Le lieutenant-colonel Jean Louis Lemmet Président de l’Union Nationale des Zouaves, Vérone Bouchez des Mémoires du Mont-Valérien et de Mémoire et Avenir Citoyen, Monsieur Jean François Odent Directeur de l’ Office Nationale des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de l’Oise, le lieutenant (ro) Jean François Catteau vice-Président de l’Union nationale des Zouaves)

Nous remercions l’Union Nationale des Zouaves et son Président le lieutenant-colonel Jean-Louis LEMMET pour leur invitation.

L’ Association Nationale des Mémoires du Mont-Valérien et l’Association « Mémoire et Avenir Citoyen » sont très fiers d’avoir été présentes lors de cette très belle cérémonie qui a su rendre un bel hommage éternel à ces valeureux soldats.

Vérone BOUCHEZ Cadette de l’Association Nationale des Mémoires du Mont-Valérien

Porte drapeau de l’Association « Mémoire et Avenir Citoyen » association partenaire des Mémoires du Mont-Valérien

Jérémy Bouchez Secrétaire Régional -Hauts-de-France- Association Nationale des Mémoires du Mont-Valérien.

Alain FABER Président national des Mémoires du Mont-Valérien

1er Soldat de France –

Albert Séverin Roche, un héros méconnu.

Son village de Réauville, se trouve dans la Drôme.

Voici une phrase légendaire le concernant « Alsaciens, je vous présente votre libérateur, le premier soldat de France ! « (Maréchal Foch au balcon de l’hôtel de ville de Strasbourg (Bas-Rhin) après l’armistice.

Ce soldat au 27e bataillon des chasseurs alpins aurait capturé plus d’un millier d’Allemands pendant la Grande Guerre. Il a été blessé 9 fois et de folles histoires sont racontées sur lui dans plusieurs théâtres d’opérations.

Premier exploit sur le front : alors que ses responsables voulaient envoyer un groupe de quinze soldats pour s’occuper d’un nid de mitrailleuses allemandes, il aurait demandé à y aller seul, avec deux amis. Une position dont il aurait réussi à s’emparer en jetant des grenades dans un tuyau de poêle de ses ennemis.

Au chemin des Dames (seconde bataille de l’Aisne), il aurait rampé six heures dans les tranchées pour aller chercher son capitaine blessé. Revenu à son poste dans les lignes françaises, il aurait ensuite été accusé d’avoir abandonné son poste. Risquant d’être fusillé, son capitaine l’aurait finalement sauvé en sortant à temps du coma.

Parmi les derniers combattants français au Sudel, il fait croire aux Allemands qu’ils ont à affaire à un tir de barrage en armant et faisant tirer un à un les fusils des morts autour de lui. Il sera capturé par les Allemands, avant de réussir à s’enfuir en dérobant un pistolet dans une casemate.

Enfin, il fût l’un des soldats dans la « délégation des braves » désignés pour porter la tombe du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe. Malgré ses 8 décorations, il n’est jamais cité dans aucun livre d’école. Il meurt d’une façon stupide en 1939 fauché à la descente d’un bus à Sorgues.

Officier de la Légion d’honneur (décret du 30 juin 1937)
Médaille militaire (25 octobre 1917)

Croix de guerre 1914-1918, palme de bronze
(quatre citations à l’ordre de l’armée et huit étoiles)
Insigne des blessés militaires (neuf blessures)
Médaille commémorative de la guerre 1914-1918 (1920)
Médaille interalliée de la Victoire (1922)
Croix du combattant (1930)
Croix du combattant volontaire 1914-1918 (1935)

Patrick Ourceyre Secrétaire Général Exécutif Mémoires du Mont-Valérien

La mobilisation du Souvenir Français pour le bicentenaire napoléonien

Dans le cadre de notre partenariat nous vous présentons l’extrait de la lettre N° 67 de Décembre 2021

Le 2 décembre 2021, Madame Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, préside la cérémonie d’inhumation des restes du maréchal Gudin, tué en 1812 durant la campagne de Russie, et découvert sur le champ de bataille en 2020.

Alors que le corps de ce maréchal rejoint les Invalides, sa tombe familiale située au Père Lachaise a besoin de travaux de sécurisation. A cette fin, le comité du Souvenir Français du 20ème arrondissement de Paris a proposé son aide au conservateur du cimetière.

Les tombes « des Grognards » de Napoléon sont rares. En effet, sur les champs de bataille, les corps ont été « jetés » dans des fosses communes dont il ne reste généralement aucune trace. Seuls donc reposent dans nos cimetières communaux, les soldats morts de maladie ou de vieillesse dans leur territoire de vie.

De plus, seules les tombes bénéficiant d’une concession de sépulture perpétuelle dans lesquelles reposent un soldat généralement de haut grade ont « résisté » au temps.

En 2021, les comités et les délégations du Souvenir Français ont rendu hommage à près de 200 soldats de la « Grande Armée » dans plus de 30 départements et pays différents.

Patrick Ourceyre – Secrétaire Général Exécutif des Mémoires du Mont-Valérien

La France reconnaissante

Freda Joséphine McDonald dite Joséphine Baker

30 novembre 2021 elle entre au Panthéon

Freda Joséphine McDonald dite Joséphine Baker entre au Panthéon et va rejoindre Germaine Tillion, Marie Curie, Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Simone Veil avec pourtant des parcours différents mais un point commun avec certaines d’entre elles la Résistance.

Elle fût actrice et militante du mouvement de la résistance à Harlem.

Elle a résisté à l’occupant en 39/45, bravée la mort, la barbarie et l’antisémitisme.

Elle deviendra agent du contre-espionnage français puis en novembre 1940 elle s’engagera dans les services secrets de la France Libre. Son officier traitant fût le commandant Abtey qui la suivra jusqu’à la Libération.

Installée au Maroc de 1941 à 1944 elle recueillera de nombreuses informations auprès des officiers rencontrés. Elle fera des missions importantes entre autres une liste d’espions nazies remise à des agents britanniques.

A la Libération elle poursuivra des activités avec la Croix Rouge.

Elle décédera en avril 1975 à Paris.

Ses décorations :

Patrick Ourceyre Secrétaire général exécutif des Mémoires du Mont-Valérien

19 novembre 2021 Ravivage de la Flamme de la Nation sous l’Arc de Triomphe

LES SÉNIORS ABSENTS POUR CETTE CÉRÉMONIE ANNUELLE CE SONT LES JEUNES QUI ONT ÉTÉ L’HONNEUR DES MÉMOIRES DU MONT-VALÉRIEN.

FÉLICITATIONS A MAXENCE ET VÉRONE BOUCHEZ VENUS DU DÉPARTEMENT DE L’OISE AVEC LEURS PARENTS.

PAR LEURS PRÉSENCES ILS ONT ET ILS MATÉRIALISENT LA RÉUSSITE DU TRANSFERT DE LA MÉMOIRE TANT SOUHAITÉ PAR MADAME LYSIANE TELLIER BUT ESSENTIEL DE NOTRE ASSOCIATION. MERCI !

Comme tous les ans et pour commémorer la mémoire de notre défunte présidente fondatrice Madame Lysiane TELLIER, le 19 novembre dernier les Mémoires du Mont-Valérien ravivèrent la Flamme sous l’Arc de Triomphe.

Comme tous les ans et pour commémorer la mémoire de notre défunte présidente fondatrice Madame Lysiane TELLIER, le 19 novembre dernier les Mémoires du Mont-Valérien ravivèrent la Flamme sous l’Arc de Triomphe.

600 invitations furent expédiées, ce fut pour les organisateurs un grand étonnement que de voir seulement quelques personnes et quelques drapeaux présents à cette cérémonie oh combien significative pour nous tous compte tenu qu’elle avait été organisée comme tous les ans pour la mémoire de Madame Lysiane Tellier. A croire qu’une fois disparu on est également oublié malgré tous les propos de regrets et de tristesse exprimés au moment de la disparition. Notre association est issue de par sa création par notre présidente fondatrice de la Résistance française.

Par l’exemple qu’ils nous ont tous donné et par celui de Madame TELLIER nous ne nous laisserons pas abattre par la déception de n’avoir eu que six adhérents et cinq porte-drapeaux. La consolation vint par la présence de deux jeunes exceptionnellement dévoués et patriotes venus du département de l’Oise exprès pour rendre un hommage fervent à nos aïeux qui combattirent l’ennemi pendant la guerre de 1939-1945. C’est un exemple à suivre. Nous remercions vivement les personnes qui furent présentes ce soir du 19 novembre dernier.

Alain FABER Président des Mémoires du Mont-Valérien

11 Novembre 2021

Notre Président Alain Faber et son secrétaire général exécutif Patrick Ourceyre ont assisté aux cérémonies qui se sont déroulées au cimetière Pierre Grenier de Boulogne-Billancourt et au cimetière du Père la Chaise.

  • A Boulogne-Billancourt, à l’invitation de M. le Maire Pierre Christophe Baguet, étaient présents les autorités civiles et militaires ainsi qu’un grand nombre de personnes venues se recueillir en mémoire des morts pour la France durant la grande guerre 14/18.
  • Au cimetière du Père La Chaise à Paris, à l’invitation de Stéphane Galardini Administrateur délégué de Paris-IdF pour la SRPMDB de nombreux amis belges s’étaient réunis devant leur monument aux morts pour rendre hommage aux soldats belges tués durant la grande guerre. Une gerbe a été déposée par le Président Alain Faber.
Devant le monument au morts de Belgique

Patrick Ourceyre Secrétaire Général Exécutif ANMMV