Musée départemental de la résistance à Neuvic

Henri Queuille Son nom est associé à l’idée de refus du gouvernement de Vichy et de l’occupation.

Le musée retrace l’histoire du maquis de Neuvic grâce à un comité issu des diverses organisations de résistance présentes en Haute Corrèze. Son inauguration, le 4 mai 1982, se fait en présence du Président de la République, François Mitterrand et de Jacques Chirac alors maire de Paris et député de la Corrèze.

En Gare de Neuvic : Un des plus grands hold-up de tous les temps pour des milliards de Francs : Vers la mi-juillet 1944, la nouvelle d’un prochain transfert de fonds important parvient à la connaissance de la Résistance, dans l’après-midi du 26 juillet. On décide alors que le train sera arraisonné en gare à 30 km à l’ouest de Périgueux. L’opération a totalement réussie.

Christophe Sencier. Délégué Régional « Nouvelle Aquitaine »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :