JUBILEE

En août 1942, Dieppe a été le théâtre de l’un des épisodes les plus tragiques du 2e conflit mondial. Ce » fiasco » est peu présent dans les livres d’histoire.

Nous remercions très vivement le site Dieppe Tourisme pour les extraits que nous publions ci-dessous afin de transmettre la mémoire de tous ces jeunes et vaillants soldats qui ont péris lors de ce débarquement pour notre liberté. Une cérémonie du souvenir à lieu tous les ans au mois d’Août.

« La nuit du 19 août 1942, 6000 soldats, dont 5000 canadiens et 1000 britanniques (parmi lesquels 50 rangers américains et 15 commandos des forces françaises libres) répartis en 150 navires, cheminent vers Dieppe. La mission ? La destruction des défenses côtières et de quelques infrastructures stratégiques. Le plan ? Attaquer de nuit.

Seulement, l’effet de surprise est perdu dès lors que l’un des groupes se heurte à un petit convoi allemand descendant de la mer du Nord. C’est à la lumière de l’aube que les troupes débarquent sur un front de 20 km constitué de 5 plages : Berneval, Puys, Dieppe, Pourville et Varengeville.

S’ensuit un épisode extrêmement violent et chaotique. Les Allemands lancent des salves de tirs sans discontinuer et sont appuyés par les bombardements de leurs forces aériennes. Les alliés sont pris dans un véritable étau. Lestanks Churchill prévus dans l’opération ne seront pas d’un grand secours aux soldats alliés : la plupart s’enlise. Ils n’iront pas plus loin que la plage.

Les alliés combattent courageusement mais sont contraints de se rendre quelques heures plus tard. Seuls quelques rescapés parviendront à regagner le Royaume-Uni tandis que 2000 soldats alliés seront faits prisonniers. 1200 hommes perdront la vie. 46 civils ont également péri lors de cette attaque.

Le 1er septembre, les soldats canadiens l’avaient juré, ils sont de retour pourlibérer Dieppe sous les acclamations de la population dieppoise. C’est la 2ème division canadienne qui a tant souffert lors de ce matin d’août 1942 qui aura l’honneur d’entrer la première dans la ville, prenant symboliquement sa revanche. »

Pour nos adhérents et sympathisants, lors de votre visite prochaine dans cette région, il vous faut également voir le Musée qui est situé Place Camille St. SAENS.

Pour plus d’informations sur cette page d’histoire méconnue voir également le site de Wikipedia

Patrick Ourceyre – Mémoires du Mont-Valérien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :