A Madame Lysiane TELLIER

Madame Lysiane TELLIER

Pour que nos nouveaux adhérents et amis vous connaissent mieux, vous êtes invités à prendre connaissance du discours prononcé au Sénat en 2011, par Monsieur Alain FABER Président de l’Association Nationale « Mémoires du Mont-Valérien » à l’occasion d’une cérémonie de l’Union Gaulliste de France présidée à l’époque par Monsieur Stéphane GALARDINI en l’honneur de Madame Lysiane TELLIER Présidente fondatrice des Mémoires du Mont-Valérien

Madame,

Lors des événements dramatiques de la seconde guerre mondiale, et dès que vous en avez eu l’âge et la possibilité, vous avez répondu à l’appel du Général De Gaulle.

Toute votre vie, vous avez été fidèle à vos choix de jeunesse, et votre combat d’aujourd’hui est celui de transmettre aux nouvelles générations la mémoire de ceux, qui, au péril de leur vie, avaient tout quitté pour que la France redevienne libre.

Originaire du Poitou près de Poitiers, votre enfance a été très fortement marquée par les conséquences de la ‘’Grande Guerre’’. Vous étiez très jeune quand votre père est « Mort pour la France » après avoir été blessé et gazé à Salonique.

Adolescente, vous êtes profondément choquée et marquée par le triste spectacle de la débâcle de 1940  jetant sur les routes des milliers de familles fuyant l’envahisseur.

Sportive et dynamique, vous faites à 17 ans le choix de rejoindre  la clandestinité, et votre professeur d’escrime vous facilite l’entrée dans le monde des combattants de l’ombre.

Jour après jour, nuit après nuit, par tous les temps, comme agent de liaison, vous sillonnez les routes de votre département, à pied et à bicyclette, transmettant messages et consignes et rapportant à vos contacts, dans la plus grande discrétion, les observations sur les implantations et les mouvements des troupes d’occupation.

Vos actions semblent même inscrites dans le chant des Partisans :   « … dans la nuit la liberté nous écoute… »

Au signal du débarquement des Alliés en Normandie, vous rejoignez le maquis armé du Poitou où l’on vous attribue le surnom de « Bob », sous les ordres d’un Chef surnommé « Le Chouan »

Par tous les  temps et en toutes circonstances vous effectuez avec courage les missions qui vous sont confiées.

Au mépris total du danger vous participez à de nombreux combats, et vous évacuez des blessés graves sous le feu de l’ennemi.

Il vous sera confié des missions périlleuses qui permettront notamment de sauver la vie d’aviateurs anglais blessés alors que vous étiez sous le feu des troupes nazies.

Libérée mais insatisfaite, et avec le grade de Lieutenant, vous prenez une part active aux combats armés de la libération de la poche de St Nazaire et vous vous battez jusqu’à la reddition de l’ennemie.  Puis, vous êtes amenée jusqu’en 1947, avec le 5ème Bureau, à assurer la bonne fin du réseau « National Maquis » du Colonel Rebattet.

Votre patriotisme et votre courage vous honorent d’une citation avec étoile d’argent et de l’attribution successive de la Croix de Guerre, de la Médaille de la Résistance, de la Médaille Militaire et de la Légion d’Honneur au grade d’officier.

Madame Lysiane TELLIER et Monsieur Patrick OURCEYRE Secrétaire général Éxécutif des Mémoires du Mont-Valérien

Revenue à la vie civile, vous vous engagez au Service de la Croix Rouge Française au Maroc et votre vie familiale et professionnelle vous fera vivre plusieurs années au Laos.

Résidant à Bourg-la-Reine en 1960, vous consacrez votre temps à votre famille et vous veillez de près à l’éducation de vos deux enfants.

 Au début des années 1980 commence votre engagement dans le monde associatif en adhérant à ‘’Femme Avenir’’. Très rapidement  vous  créez à Bourg-la-Reine la ‘’ligue anti-drogue’’,  et concomitamment  vous acceptez des responsabilités au sein de prestigieuses associations patriotiques. 

Vous êtes toujours Présidente du Souvenir Français de Bourg-la-Reine, vice-Présidente Départementale de l’Office National des Combattants (ONAC), Présidente Départementale de l’Association Nationale des Combattants Volontaires de la Résistance et Présidente Départementale de l’Union Nationale des Combattants, dont vous êtes Administrateur National.

Vous avez souhaité vous engager un peu plus encore dans les actions humanitaires de l’UNC en Afrique, en prenant en charge, avec l’aide de l’UNC des Hauts de Seine, les Veuves de Guerre des Combattants de l’Armée Française du Sénégal où vous vous rendez régulièrement en mission.

Le Président du Sénégal vous a d’ailleurs rendu hommage pour votre dévouement en vous élevant au grade d’Officier de l’Ordre du Mérite du Sénégal.

A travers toutes ces activités et depuis trente ans, votre combat au quotidien est d’assister, d’effectuer des démarches, d’aider par tous les moyens et de défendre les droits des Anciens Combattants.

 Vous déployez toute votre énergie pour être au service des autres, et vous persévérez avec beaucoup d’audace et de ténacité à vouloir faire prendre en charge la Mémoire Combattante par les jeunes générations.

Les témoins de la seconde Guerre Mondiale sont de moins en moins nombreux et les associations spécifiques, s’effacent lentement de la scène.

Depuis plusieurs années, vers la fin de novembre, vous avez en charge au nom des Combattants Volontaires de la Résistance, l’organisation de la cérémonie de la Mémoire au Mont Valérien.

 Grâce à votre pugnacité, ce rendez-vous annuel est devenu important et solennel, mêlant de nombreux élus en écharpe, d’anciens combattants, des militaires d’actives, des réservistes, et des scolaires s’intercalant entre les 150 porte-drapeaux présents.

Depuis déjà deux ans vous intégrez directement collégiens et lycéens au sein de vos manifestations dans une perspective de participation citoyenne et responsable car il faut que les générations se souviennent.

Dans l’un de vos discours adressés aux jeunes vous leur disiez :

« Vous ne devez jamais oublier que tous ceux que nous honorons en ce jour ont volontairement pris tous les risques par amour de la France et de la Liberté. »

Vous attachez également beaucoup d’importance à la promotion et au développement de la communication et vous  souhaitez instaurer un dialogue par une relation intergénérationnelle.

Vous avez donc décidé, avec l’aide de quelques amis de plus jeunes générations du feu, avec l’encouragement des  hautes personnalités civiles de notre pays, et de grands témoins de l’époque, et avec l’approbation et le soutien de Présidents des plus importantes  Associations d’Anciens Combattants, de créer l’Association Nationale « Mémoires du Mont Valérien ». 

Elle figure déjà parmi les associations nationales très officiellement reconnues du monde combattant.

Loin des postures partisanes, idéologiques ou confessionnelles, l’association « Mémoires du Mont Valérien » est ouverte à tous ceux qui veulent porter vers les nouvelles générations, la mémoire des hommes et des femmes, qui, avec ou sans uniforme, ont donné leur vie pour sauver l’honneur et la liberté de la France.

Il y a déjà un demi-siècle, le Général De Gaulle inaugurait ce haut lieu dont il avait ordonné la création afin d’y inscrire à jamais la mémoire de tous nos héros, sans aucune distinction. Que ce sanctuaire demeure ainsi, tel qu’il a été voulu, tel que les témoins et victimes de la guerre l’ont aimé, tel qu’aujourd’hui  il inspire encore et toujours une immense émotion. 

Madame, vous avez le grand honneur d’être la Marraine du  8ème Régiment de Transmissions stationné au sommet du Mont Valérien. Chaque année à la tombée du jour, vous vous adressez aux jeunes promotions, dans la clairière des fusillés. Avec des mots simples et émouvants vous leur dites que vous avez eu aussi vingt ans, comme eux aujourd’hui, et que vous n’avez pas hésité, sous l’emblème de la Croix de Lorraine, à risquer votre vie pour qu’eux puissent être libres maintenant. 

Madame Lysiane TELLIER accueillant les stagiaires du 8è RT dans la clairière des Fusillés du Mont-Valérien en présence du Chef de corps

Enfin, Madame, pour vous lorsque tous les drapeaux sont réunis lors d’une cérémonie ils n’en font qu’un seul, le drapeau Bleu Blanc Rouge de la France.

Merci Madame Tellier.

COMME TOUS LES ANS UN HOMMAGE LUI SERA RENDU LE 19 NOVEMBRE 2022 PAR UN RAVIVAGE DE LA FLAMME SOUS L’ ARC DE TRIOMPHE A 18H30. VOUS ÊTES INVITÉS A VENIR NOMBREUX POUR HONORER SA MÉMOIRE ACCOMPAGNÉS DE VOS DRAPEAUX.

Alain FABER Président des Mémoires du Mont-Valérien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :