Un compagnon de la Libération moins connu

Félix Broche est né à Marseille le 5 avril 1905.

Le 2 septembre 1940 il rallie en même temps l’Océanie et la France libre. Il quitte Tahiti en octobre 1940 pour la Nouvelle-Calédonie. Le 1er février 1941 il est promu chef de bataillon, il prend le commandement du 1er contingent du corps expéditionnaire du Pacifique qui quitte Nouméa, à bord du Zealandia, le 5 mai 1941. Le Bataillon du Pacifique est incorporé à la 1ère Brigade française libre (1ère BFL) du général Koenig. Promu lieutenant-colonel en octobre 1941, il conserve à sa demande le commandement du bataillon qui, fin décembre, se met en marche vers la Libye.

Le 14 février 1942, la brigade française reçoit l’ordre de relever une unité britannique à Bir-Hakeim. Pendant trois mois, celle-ci devra aménager la position, organiser des patrouilles profondes qui harcèlent l’ennemi en rapportant des renseignements. A l’aube du 27 mai 1942 la division italienne Ariéte déclenche la première attaque sur Bir-Hakeim. Le Bataillon du Pacifique occupe le flanc sud-ouest de la position. Le 9 juin attaque générale, le lieutenant-colonel Broche est tué à 37 ans dans le bombardement dans son P.C. Inhumé sur place, son corps a été ensuite transféré au cimetière de Tobrouk où il demeure toujours.

Chevalier de la Légion d’Honneur
Compagnon de la Libération – Croix de Guerre 39/45 – Médaille de la Résistance

Médaille Militaire – Officier du Nicham Iftikar

Respect

Patrick Ourceyre Secrétaire général Exécutif Mémoires du Mont-Valérien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :