PITHIVIERS

En Juillet 1942 les trains partis de Paris emmènent les internés du Vel ’d’hiv vers la gare et le camp de Pithiviers ainsi que celui de Beaune-La-Rolande.

Il était donc devenu important d’y ouvrir un lieu de mémoire et pour la première fois dans une gare. Cette dernière aura été leur dernier contact avec le sol de notre pays avant les départs pour Auschwitz dont très peu sont revenus.

A cette époque il existait des baraquements (aujourd’hui disparus) et 7.600 personnes venant du Vel’ d’hiv y ont été enfermés.

Ce nouveau lieu de mémoire aura parmi ses priorités de faire venir des scolaires tout comme nous le faisons régulièrement au Mont-Valérien depuis de nombreuses années.

Si vous passez dans le Loiret, ne les oubliez pas en rendant visite à ce nouveau musée de la Mémoire.

Patrick Ourceyre Mémoires du Mont-Valérien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :